Rechercher

Flex-office : comment gérer mon nouveau rythme ?





Depuis la crise sanitaire qui a touché le monde en début d’année, les entreprises ont dû s’adapter. Alors que le télétravail est (presque) devenu une obligation durant 2 mois, au moment du déconfinement, nombreuses sont les sociétés qui ont décidé de ne pas faire revenir totalement leurs employés dans les bureaux. C’est ainsi que le flex-office (qui consiste à passer une partie de la semaine dans les bureaux et l’autre partie en télétravail) a été démocratisé. Mais après une routine de plusieurs années, comment s’adapter au flex-office ? Voici nos conseils !

1- CONTINUER DE SE LEVER À UNE HEURE RÉGULIÈRE

De nombreuses mauvaises habitudes ont été prises avec le flex office. Les jours durant lesquels nous travaillons, on se lève 2h plus tôt et lorsque nous sommes à la maison, on se réveille 10 minutes avant le début de notre journée, puis le week-end on passe aux grasses matinées. Cette irrégularité dans nos réveils perturbent notre corps. Notre endormissement ainsi que notre réveil sont perturbés et nous sommes moins en forme pour affronter la journée qui arrive. Les médecins conseillent donc de nous coucher et de nous lever à des horaires réguliers.

Lorsque nous travaillons depuis chez nous, nous avons un peu plus de temps le matin. Pourquoi ne pas en profiter pour prendre un petit-déjeuner plus conséquent, lire un livre ou même (pour les plus motivés) aller courir plutôt que de se lever plus tard ?

2- FAIRE UN POINT AVEC VOS COLLÈGUES EN DÉBUT DE JOURNÉE

Nous avons l’habitude des échanges directs avec nos collègues, que ce soit pour des échanges informels ou professionnels. Lorsque nous nous retrouvons en télétravail, nous sommes tout à coup coupés de ce lien. De nombreux managers ont eu l’idée de proposer des points quotidiens aux équipes en visioconférence (ou en audioconférence). Cela permet de rappeler les tâches de la journée, poser les éventuelles questions et échanger de façon informelle sur l’humeur du jour de chaque collègue. Ainsi le lien avec ses collaborateurs est conservé sans avoir à les supporter chaque jour de la semaine (on pense à cette personne qui fait constamment des blagues ou à celui qui s’enfile 3 litres de café à 10h du matin).

3- S’AMÉNAGER UN ESPACE DE TRAVAIL

Travailler depuis chez soi ? Bonne idée ! Travailler au milieu des enfants qui jouent ? Moins bonne idée… c’est l’une des raisons pour laquelle il est impératif de se construire un espace de travail chez soi. L’organisation de son bureau et la séparation travail / environnement personnel sont les deux autres raisons qui rendent ce troisième point indispensable.

Si vous bénéficiez d’un logement qui le permet, n’hésitez pas à vous aménager un espace bureau. Cela peut être dans une pièce mais aussi dans un coin de votre chambre ou salon. Le principal c’est d’avoir une partie de votre logement dans laquelle vous vous sentirez à l’aise durant vos heures de travail. S’aménager une moitié de table de salon que l’on range en fin de journée peu parfois suffire.

4- SE CONSTRUIRE UN EMPLOI DU TEMPS AUTOUR DES ÉVÉNEMENTS DE VOTRE VIE

Le flex-office, c’est quelques contraintes mais aussi beaucoup d’avantages et l’un des principaux est la possibilité d’organiser vos emplois du temps comme vous le souhaitez. Si il est indispensable d’être présent aux réunions, dans de nombreuses entreprises, les collaborateurs gèrent le reste de leur temps de travail comme ils le souhaitent. L’occasion de programmer ces rendez-vous médicaux que vous reportez depuis des mois ou d’aller faire ses courses à 14h pour éviter la cohue du soir. En contrepartie, vous décidez de commencer un petit peu plus tôt le matin (il n’y a plus de temps de transport, un formidable gain de temps) ou de finir un petit peu plus tard le soir.

5- MANGER CORRECTEMENT

Être toute la journée chez soi, c’est une occasion de grignoter à longueur de journée sans manger à heure fixe, quelque chose qu’il faut absolument proscrire pour avoir l’expérience flex-office la plus saine possible. Essayez de prévoir 2 à 3 repas par jour avec de bons produits que vous prendrez le temps de cuisiner et surtout fixez vous des heures ( par exemple le petit-déjeuner entre 9h et 10h et le déjeuner entre 13h et 14h). En plus, bien manger augmente la productivité !


Pinterest @clemATC


TÉMOIGNAGE CROISÉ DE FRANÇAIS EN FLEX OFFICE

Julien, 21 ans, en école de communication et en alternance dans le digital.

Émilie, 45 ans, cadre dans l’industrie pharmaceutique, gère une équipe de plusieurs personnes.


Julien et Émilie sont de deux générations différentes mais ils expérimentent tout deux le flex-office à leur façon. Comment s’organisent-ils durant leurs journées maisons ?


LE RYTHME :


« J’ai un rythme fixe, mes horaires sont les mêmes qu’en présentiel. Je commence le matin à 9h et je termine entre 16h30 et 19h selon l’intensité de la journée » Émilie
« J’adapte mon rythme en fonction de mes horaires de productivité. Je commence assez tard le matin par contre je prend une pause très réduite le midi. Je suis en général très productif l’après-midi. Il m’arrive très souvent de travailler le soir avant de dormir. » Julien

L’ESPACE DE TRAVAIL :


« J’ai aménagé un véritable bureau dans une ancienne chambre d’amis. J’ai recréé l’atmosphère de mon bureau au siège avec mes 2 écrans, les dossiers, une imprimante et même mes post-its partout sur le mur. J’ai la chance d’avoir chez moi un espace que je peux consacrer uniquement au travail. » Émilie

« Je n'ai pas la place d’installer un espace chez moi mais je fais en sorte d’avoir une table bien rangée pour être dans un bon esprit de travail. Je vais parfois dans un café ou même un parc lorsque le temps le permet !» Julien

LA RELATION AVEC LES COLLÈGUES :


« Je débute chaque matinée par une réunion avec mes collègues, nous faisons le point sur la journée à venir. Je passe également beaucoup de temps avec eux au téléphone afin de garder un contact direct et limpide. Nous essayons de nous voir régulièrement en physique car ce lien est indispensable. » Émilie

« J’essaye de faire en sorte de présenter tous mes projets en physique car l’explication est plus simple, plus claire et moins ennuyeuse. Lorsque je suis chez moi, j’envoie directement un message à un collègue si j’ai une petite question. En revanche, lorsque le sujet est un peu plus complexe, je préfère appeler directement. » Julien

LES ÉVÉNEMENTS DE LA VIE PERSONNELLE :


« Pendant le confinement, j’ai beaucoup travaillé. Après une discussion avec mon patron, je me suis rendue compte qu’il fallait que je prenne du temps pour moi dans la journée. Maintenant je vais courir ou faire une séance de rameur en fin de matinée et il m’arrive quelque fois de me déplacer en ville dans l’après-midi (colis à déposer, courses à faire, etc). Concernant le soir, je finis régulièrement à des horaires fixes mais quand j’ai un événement personnel de prévu, je pars un peu plus tôt et je travaille plus un autre jour. Ça permet de casser le rythme et d’être plus productive sur le long terme, c’est vraiment l’un des avantages du télétravail!» Émilie
« J’essaye de coordonner le mieux possible les événements de ma vie personnelle avec ceux de ma vie professionnelle. S'il m’arrive régulièrement de travailler sur des heures assez étonnantes (après 20h), il m’arrive aussi de terminer ma journée plus tôt parce je programme quelque chose à faire en fin de journée. J’apprécie vraiment cette liberté que nous offre le flex-office. » Julien

Vous voulez nous parler de votre expérience télétravail / flex office ? On vous attend en DM sur notre compte Instagram.

ARTHUR CASIMIRO / @SLASHERJOB


#slashernews #flexoffice #timemanagement

Slasher est membre de la French Tech

Formulaire d'abonnement